Oh que j’aime

Texte proposé par : Maouriane le 30 mars 2009

Oh que j’aime


Oh que j’aime
Cette douce saison qui apporte l’énergie perdue durant l’hiver.
Cette chaleur qui envahit les corps.
Ces bourgeons impatients d’éclore.
Ces branches qui se dressent vers la lumière pour se chauffer aux rayons du soleil et grandir chaque jour.
Ces paysages qui changent de robes, qui troquent leurs guenilles grisâtres contre des couleurs éclatantes et à la fois tendres.
Ces jours qui s’allongent, s’étirent et ne veulent pas quitter le soleil.
Ces nuits éclairées de millions d’étoiles, quand la lune nous sourit dans son halo lumineux.
Tous ces animaux qui pointent le bout de leur nez hors de leur tanière.
Ces insectes qui commencent Ă  butiner.
Ces premières fleurs jaunes, blanches, mauves et multicolores, mimosas éclatants et odorants, amandiers légers, glycines entortillées, tulipes, muscaris, primevères annonciateurs des beaux jours.
Ces fenĂŞtres ouvertes sur la campagne verdoyante.
Ces villes qui prennent une autre couleur.
Ces odeurs de prairie.
Ces oiseaux qui se rassemblent et gazouillent, racontant le long hiver.
Ces terrasses où le café est si bon, sous le soleil.
Ces envies de revivre, de sortir, de bouger, de respirer, de chanter, de rire, d’aimer.
Cette sensation d’être tout à coup beau, aimable, grand et fort.
Cette allure de marche, le pas lĂ©ger, la tĂŞte haute, le sourire aux lèvres ; plus besoin de se recroqueviller pour lutter contre le vent glacial.
Les eaux vont se rĂ©chauffer ; quel bonheur !
Les vieilles pierres vont renaître.
Le froid s’en va…La chaleur arrive.
Oh que j’aime cette saison prometteuse de renouveau et de bien être.

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités