FIN DE L’ETE quatrains à rimes serpentines

Texte proposé par : raymonde verney le 18 octobre 2017

FIN DE L’ETE quatrains à rimes serpentines


FIN DE L’ETE quatrains à rimes serpentines

L’été se fait discret la pluie a ses humeurs
Mais comment s’habiller ?je calme mes aigreurs
Soleil sans envergure ! un mois d’AOUT épave
La chaleur estompée a pris un ton suave

La météo prédit des jours fort chaleureux
D’un optimisme nul mes espoirs sont poreux
De ce temps indécis je ne suis point l’esclave
La chaleur estompée à pris un ton suave

L’avant goût de l’automne un non respect des lois
Caduques nos saisons !!Étés fort discourtois
Nous priver de soleil quel délit ! C’est très grave
La chaleur estompée a pris un ton suave

Le jour enfin comprend mes attentes secrètes
Hésitants quelques rais timides interprètes
D’un astre déclinant, forcent un ciel épave

La chaleur estompée a pris un ton suave.

Raymonde verney

Partager

 

A propos du texte:

Du même auteur

Publicités