Pretium doloris

Texte proposĂ© par : JCJugan le 21 février 2014

Pretium doloris


A Stéphane, Alexandre, Antoine et Nicolas,
A Wilfried, à tous ceux qui ont trouvé la mort
A Bangui, en Afghanistan ou Adrar des Iforas…


Figés au garde-à-vous, Pont Alexandre III,
Blanchis sous le harnois de la grande fratrie,
Les « Vieux » sont aux cĂ´tĂ©s de l’épouse meurtrie
Qui subit en silence un long chemin de croix.

« PĂ©rir sous la mitraille Adrar des Iforas,
En luttant pas Ă  pas contre la barbarie,
C’est aussi de nos jours mourir pour la Patrie
Comme encore au Mali marsouins et paras »â€¦

La sonnerie aux morts, parvis des Invalides,
Précède le discours aux familles livides
Et la médaille enfin, le prix de la douleur,

Que ces hommes de l’ombre, ignorés de la France,
Tombés pour un pays qui n’était pas le leur,
Ont payé de leur vie et dans l’indifférence…

FĂ©vrier 2014

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités