Liberté, liberté chérie...

Texte proposé par : JCJugan le 30 janvier 2017

Liberté, liberté chérie...


Ce qui vaut pour la gent féline...


Un bien fat siamois, mais de bonne famille
Et portant pedigree, vaquait insoucieux
Du greffier sans papiers, maigre, silencieux
Et privé de logis, qui squattait la charmille.

Comme tout vaniteux que le luxe émoustille,
Primé pour son pelage et le bleu de ses yeux,
De sa prison dorée il bénissait les cieux
Sans plus réaliser que la gloire embastille.

Alléché par la table et le gîte cossu,
De celui qu’il avait surnommé le pansu,
Le matou de gouttière un temps lorgna la place

Avant de prendre langue avec le chat beauté
Dont le pâle récit d’une vie en palace
Lui fit, tout bien pesé, choisir la liberté !

Janvier 2017

Partager

 

A propos du texte:

Du même auteur

Publicités