Commentaires

19 février 2018

Page: 1 | 2 | 3 |>

Commentaire de Freya le 21 janvier 2018 Ă  22:43 vacances d’antan rotrouenge  de raymonde verney


Très bel exercice et pas évident. J’aime beaucoup. Merci de ce partage
Freya

Réponse de l'auteur

Commentaire de JCJugan le 21 janvier 2018 Ă  01:38 vacances d’antan rotrouenge  de raymonde verney


Bonsoir Raymonde... Je ne connaissais pas cette forme poĂ©tique, ce rotrouenge qui doit remonter au dĂ©but de la poĂ©sie française si je ne m’abuse. Je vais quand mĂŞme interroger Google pour en savoir plus mais en attendant merci de nous avoir ouvert la porte du rotrouenge !

Réponse de l'auteur

Commentaire de JCJugan le 8 janvier 2018 Ă  22:24 Bonne AnnĂ©e  de Freya


Merci Freya et tous mes vœux également...
Tu as raison, profitons de chaque instant qui passe, de chaque rayon de soleil ! J’espère sans trop y croire que La plume retrouvera son lustre d’antan car il faut bien admettre que l’annĂ©e qui vient de se terminer n’a pas Ă©tĂ© très riche en nouveautĂ©s. Pour ma part je suis un peu en manque d’inspiration que ça soit en vers comme en prose...
Soyons optimistes !

Bonne annĂ©e et surtout bonne santĂ© Ă  toutes et tous !

Réponse de l'auteur


Merci beaucoup Jean-Claude

L’inspiration va et vient. En ce moment c’est en marchant dans la campagne que les phrases me viennent mais elles s’envolent au rythme de mes pas. Peut-ĂŞtre devrais-je me promener avec un petit carnet et prendre des notes ? C’est aussi parfois comme si l’hiver nos pensĂ©es restaient blotties au chaud.

Bonne journée
Amicalement
Freya

Commentaire de Annie le 7 janvier 2018 Ă  13:43 Bonne AnnĂ©e  de Freya


Hello Freya et merci infiniment pour tes bons voeux ! Que cette annĂ©e puisse t’apporter aussi tout ou au minimum (ne soyons pas gourmands) un peu de sĂ©rĂ©nitĂ©, de paix et d’amour de la Vie. Comme tu le rappelles, chaque instant est prĂ©cieux, surtout ceux qui nous procurent la douceur et la beautĂ© de ce qui nous entoure ... etc, ces petits riens qui nous donnent tant d’énergie. Vois-tu, mĂŞme aujourd’hui oĂą le ciel est bien gris, la pluie imbibe la terre du jardin dĂ©jĂ  saturĂ©e d’eau, le vent souffle ... j’apprĂ©cie de m’être rĂ©veillĂ©e et de trouver sur la Plume ton texte. Merci Ă  toi avec mes voeux les plus sincères pour cette annĂ©e qui s’étend devant nous ...
Excellent dimanche !
Annie

Réponse de l'auteur


Merci beaucoup Annie.

La tempête s’est enfin calmée et nous pouvons dormir depuis deux nuits, mais l’hiver n’est pas fini :)
Mon jardin aussi était imbibé d’eau, à certains endroits le mot "rizière" m’est venu à l’esprit. Néanmoins, je me sens chanceuse par rapport à d’autres personnes dans certaines régions.

Bonne fin de journée
Freya

Commentaire de Freya le 19 décembre 2017 Ă  14:26  DĂ©rive d’un instant ...  de Annie


ne pas les oublier ... car ils nous font rĂŞver.
Merci pour ce moment hors du temps.
Bonnes fêtes de fin d’année
Freya

Réponse de l'auteur


Merci pour ton passage et tes mots Freya. Oui, parfois ils arrivent et s’imposent, en trop petite quantitĂ© pour en faire un vrai poème mais ils sont porteurs d’un Ă©tat d’âme dans l’ instant et pour cela je n’avais pas envie de les perdre. Bonnes fĂŞtes de fin d’annĂ©e aussi Ă  toi !
Annie

Commentaire de Freya le 15 décembre 2017 Ă  17:06 Le coquelet, les perdreaux et le goupil...  de JCJugan


Merci beaucoup pour cette petite fable qui m’a fait rire.
Bonne journée
Sylvie

Réponse de l'auteur

Commentaire de Annie le 9 décembre 2017 Ă  12:51 Bibliophage  de Freya


Bonjour Freya ! C’est extraordinaire comme tu as bien dĂ©crit ce qui se passe en nous, amoureux des livres, quand nous nous aventurons dans les rayons des librairies ou magasins oĂą ils sont alignĂ©s, exposĂ©s, parfois entassĂ©s. Je me suis retrouvĂ©e dans les Ă©tapes que tu dĂ©cris ... Bon week-end et bonnes lectures !

Réponse de l'auteur


Bonjour Annie,
ah oui ce sont des plaisirs sans cesse renouvelés et il est bien difficile de ne pas y succomber.
Bon week-end et au plaisir de te lire.

Commentaire de JCJugan le 4 décembre 2017 Ă  14:08 Courage  de Eric Bourdon


Salut Eric... Tu ne liras sans doute pas ce commentaire mais tant pis ! Je suis tombĂ© par hasard sur ce poème et, ma foi, c’est une lecture matinale qui me plait beaucoup !
Une belle histoire de mer et d’amour en quelques vers, la classe quoi ! Hugo n’aurait pas fait mieux...

Merci !

Réponse de l'auteur

Commentaire de JCJugan le 4 décembre 2017 Ă  02:05 Bibliophage  de Freya


Ah ma chère Freya, nous sommes faits du mĂŞme bois, celui qui sert Ă  fabriquer le papier ! Par contre moi je les achète dès leur parution Ă  tel point que je viens de me procurer une troisième bibliothèque pour Ă©viter le trop plein des deux premières. J’ai dĂ» lire une dizaine de bouquins depuis dĂ©but Novembre dont le Goncourt, le Goncourt des lycĂ©ens et le Renaudot... la fuite de Mengele, sans doute celui que j’ai prĂ©fĂ©rĂ©.
L’année prochaine, j’arrête ou du moins je me calme...

Bonne soirĂ©e et... bonne lecture !

Amicalement... JC

Réponse de l'auteur


Quelle vitesse de lecture ! Se calmer dans les achats de livres, seul le manque de moyens Ă  certaines pĂ©riodes de ma vie et maintenant le manque de place peuvent me freiner.
J’ai re-découvert le plaisir de l’emprunt et mon mari m’a fait découvrir les audio-books, très utiles pour ne pas voir passer le temps quand on décolle du papier peint, ou que l’on repasse le linge.
Mais cela ne remplace pas le plaisir du toucher.
Merci pour ton commentaire
Bonne fin de journée
Sylvie

Commentaire de Freya le 1er novembre 2017 Ă  15:07 Kesskidi ?  de JCJugan


Tu as tout à fait raison, il y a vraiment des moments où l’on se demande s’ils ne parlent pas en "langage secret". Cela me fait penser souvent au verlan que j’ai découvert dans les livres d’Auguste Lebreton il y a (allez pour rire) quelques années. Et pourtant c’est aussi simple de parler avec notre bon vieux vocabulaire.

Est-ce qu’introduire ces mots issus de l’anglais leur permettrait de faire croire qu’ils sont aussi capable de discourir dans la langue de Shakespeare ou est-ce une forme de paresse ?

Merci pour l’explication de "Kesskidi", très intéressant.

Bonne journée

Amicalement

Sylvie

Réponse de l'auteur


Oui, j’ai connu quelques Kesskidi au début de ma carrière dans l’Armée de l’Air.

Ils comprenaient tellement bien l’anglais qu’une fois en Allemagne en voulant se poser sur une base amĂ©ricaine on a failli se poser sur une autre, Ă  leur dĂ©charge pas très Ă©loignĂ©es l’une de l’autre, c’est vrai !

Le Français n’est pas très douĂ© pour les langues !

Publicités