dans un pré

Texte proposé par : raymonde verney le 10 mai 2010

dans un pré


Un champs oblitéré de rouge
A ma vue se décoiffa mutin
Le vent signa son passage
Il usurpait l’esprit malin

Des fleurs hallucinées rouges
Ecloses et parfumées penchaient
Vers l’irréel leur fragilité, songe
D’une fée, quatuor éméché

Pétales froissés fugaces invite
Où je cueille l’instant carmin
Quatrain aux syllabes libres
Composé par d’espiègles lutins

Dans un vase sémillant je verserais
Vos senteurs vos corolles se déferaient
Timides et effarées il se fait tard
Je passerais tantĂ´t border vos soirs

Raymonde verney

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités