Erreur de jeunesse

Texte proposé par : Aimela le 20 juin 2010

Erreur de jeunesse


L’horloge sonne les quatre coups du matin, l’homme se lève comme Ă  son habitude, chez lui, pas de grasse matinĂ©e. Il sort de sa chambre et prend le long vestibule qui l’amène Ă  sa cuisine. Il fait chauffer son cafĂ© et l’avale d’un coup, ne se prĂ©occupant pas de se brĂ»ler puis sort dans son jardin bien sombre encore. Il aime les aurores, il peut ainsi penser tranquillement Ă  tout ce qu’il va faire de la journĂ©e sans que sa femme soit derrière lui Ă  l’ennuyer avec ses histoires ou ses peurs des souris. Est ce qu’il a peur lui ?

Pourquoi a t il fallu qu’il se marie ? Lui l’iconoclaste qui se moque bien des des us et des coutumes. Cela fait maintenant vingt ans qu’il est enchainĂ© Ă  cette mĂ©gère et s’il n’y avait pas eu le gamin, il serait parti depuis longtemps.

Elle Ă©tait bien jolie, jeune et tel des spoutniks, tous les garçons lui tournaient autour et c’est sur lui qu’elle a jetĂ© son dĂ©volu. Il fallait ĂŞtre idiot pour refuser. Seulement, Les garçons ne naissent pas dans les choux, balbutia t il. il a bien fallu rĂ©parer. A l’Ă©poque, on ne riait pas avec la morale et c’est ainsi qu’il s’est retrouvĂ© mariĂ© et père de famille... Il a Ă©normĂ©ment travaillĂ©,rapportant tous les mois sa solde mais passant le moins de temps possible avec sa femme.

Après les noces, elle a vite changĂ© pour devenir une mante religieuse l’enveloppant ainsi que son fils dans sa toile mais lĂ , c’est bien fini. Son fils est aujourd’hui majeur et a commencĂ© sa carrière ... dans l’armĂ©e.

C’est Ă  tout ça qu’il songe aujourd’hui et Ă  tout le reste mais sĂ»rement pas Ă  remplir des cartons, juste un sac Ă  dos et " demain, dès l’aube, Ă  l’heure oĂą blanchit la campagne*" oubliant sa jeunesse, le grognard partira...

* Victor Hugo

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités