journée

Texte proposé par : raymonde verney le 27 juin 2010

journée


mignonne alons voir si la rose Ă©pine
Notre jeunesse j’entends balbutier
L’horloge, regrets d’un passé iconoclaste
Souvenances de ces printemps effeuillés

Ecoutons le pas des âges dans le vestibule
Déteint et suranné, une souris accoste le péage
Dans un carton s’activent des fourmis édentées
Mirage, hallucinations, larmes distillées

Mon chou visitons d’autres sphères le veux-tu ?
VENUS accueille les amours nomades
Nos cheveux gris Ă©merveilleront les Ă©toiles
Dans le hangar le spoutnik paraphe les intrus

Envol vers un Eden virtuel passage entrouvert
Viens l’irréel grognard attend dans l’hémisphère
Le moteur s’agite, il émet des gaz bucoliques
La rose épine nos fugaces moments, viens…

Raymonde verney

Partager

 

A propos du texte:

Du mĂŞme auteur

Publicités